Project Description

Protection des animaux – pragmatique, pratique, professionnelle

Le respect des directives sur la protection des animaux n’est pas seulement obligatoire pour nous, mais aussi pour tous les éleveurs qui sont nos fournisseurs. L’étroite collaboration entre éleveur, vétérinaire et vétérinaire officiel est également nécessaire pour garantir la santé et le bien-être des animaux.

Des audits de protection des animaux internes et externes contrôlent les conditions d’hygiène, les intervalles de nettoyage, le traitement des animaux, la climatisation des poulaillers, l’alimentation et l’eau et la documentation des données. L’administration d’additifs et la lutte contre la vermine sont aussi contrôlées dans le cadre de l’audit. Pour les éleveurs qui ne remplissent pas certaines exigences, des mesures qu’ils doivent appliquer sont élaborées.

En Allemagne, l’élevage de poulets est soumis aux règles strictes de la directive allemande sur l’élevage de poulets qui prévoit notamment une densité d’animaux dans le poulailler nettement plus faible que l’UE. La taille des groupes ou des lots n’est cependant pas un critère déterminant pour évaluer le bien-être des animaux. L’important est d’adapter les conditions d’élevage au bien-être et aux besoins de chaque animal.

Pour satisfaire les besoins de base d’un poulet, il faut suffisamment de nourriture, d’eau et la possibilité de se reposer parmi ses congénères. Au cours de la domestication, ce répertoire comportemental n’a presque pas changé. En outre, la volaille ne vit pas seule mais toujours en troupeau. L’entretien des plumes, qui consiste pour le poulet à grignoter et à piquer les rachis des plumes ou à glisser des plumes à travers le bec font partie des comportements sociaux des poulets.

Unités de surveillance et documentation

Les exigences en matière de surveillance, d’alimentation et de soin des animaux sont régies de manière détaillée et requièrent notamment qu’une personne qualifiée contrôle au moins une fois par jour la nourriture et l’eau ou que les animaux malades soient isolés du reste des lots. Les résultats du contrôle quotidien et tous les traitements médicaux doivent être consignés par l’éleveur. Pour prévenir l’apparition de maladies, les vaccins sont tout aussi importants que le contrôle du troupeau par un vétérinaire.

Contrôle vétérinaire avant l’abattage

Avant le chargement pour le transport vers l’abattoir, le vétérinaire du district concerné contrôle la santé des animaux et la documentation relative à l’engraissement.

Conteneurs de transport pour les poulets

Le transport des animaux est régi par la directive sur la protection des animaux durant le transport. Les animaux doivent avoir suffisamment de place pour pouvoir adopter une position naturelle et pour pouvoir se coucher. Pour cela, le poids des animaux, mais aussi les conditions météorologiques sont pris en compte.

Lors de l’abattage aussi nous veillons à traiter les animaux avec respect. Tous les collaborateurs en contact avec des animaux vivants sont donc spécialement formés.
Seuls les animaux préalablement étourdis peuvent être abattus. Chez Landgeflügel, nous travaillons avec la méthode douce d’étourdissement au gaz depuis la mise en service du premier abattoir en 2003.